Voici ce qui arrive au cerveau pendant la méditation

Vous savez que vous devriez la pratiquer.

Vous avez entendu Oprah en parler. Votre meilleur ami. Votre voisin.

Tout le monde fait les éloges des bénéfices de la méditation – mais pourquoi?

Que se passe-t-il au niveau du cerveau lorsqu’on s’assoit calmement et qu’on respire profondément pendant qu’on se concentre sur une chose précise pendant un certain temps?

Eh bien, tout d’abord, elle apaise les ondes bêta du cerveau – ce qui signifie que le cerveau cesse de traiter les informations aussi rapidement qu’il le fait normalement.

Quand on observe l’IRM d’un cerveau pendant les heures normales d’éveil, on remarque qu’il est généralement éclairé de différentes couleurs – parce qu’on songe à ce qu’on va manger au petit déjeuner, au nombre de courriels qu’on doit envoyer, à ce qu’on va apporter à la fête le soir, et à quel point la nouvelle fille est ennuyeuse, et ce, parmi des centaines d’autres pensées.
L’IRM du cerveau pendant la méditation est plutôt monochrome, car le cerveau n’est pas sollicité dans tous les sens – c’est le calme. Le bombardement constant de pensées que le cerveau doit habituellement traiter est diminué.

En fait, la méditation affecte quatre parties spécifiques du cerveau de manière considérable.

1. Le lobe frontal – la partie la plus développée du cerveau et responsable du raisonnement, de la conscience de soi, de la planification et des émotions – s’éteint.
meditation
2. Le lobe pariétal – la partie qui traite l’information sensorielle sur le monde qui nous entoure – ralentit.

3. Le thalamus – la partie qui contrôle vos propres sens et vous permet de vous concentrer plus profondément – réduit le flux entrant d’informations au strict minimum.

meditation

4. La formation réticulée – la partie qui met votre cerveau en alerte et prêt à répondre aux stimulations entrantes – est amortie et ne réagit plus aussi fortement au monde extérieur.
meditation

Cela se résume à un cerveau calme, paisible et heureux qui n’est plus dans un état de cliquetis constant.
Lorsque vous pratiquez tous les jours, même pour un court laps de temps, votre cerveau apprend à rester en mode silencieux même lorsque surviennent des situations stressantes. Si vous souffrez d’anxiété, la méditation est un moyen incroyable de réduire les symptômes. Plus vous méditez, moins anxieux vous deviendrez. C’est parce que le Centre ME (aussi connu comme le cortex préfrontal médian) – la partie du cerveau qui traite l’information au sujet de notre propre vie et expériences personnelles – est atténué pendant la méditation.

Les voies nerveuses du centre de la peur sont fortement liées au Centre ME, nous conduisant à nous sentir attaqués et effrayés lors d’évènements bouleversants. Lorsque vous méditez, cette connexion est affaiblie, et vous devenez plus aptes à répondre rationnellement à une situation effrayante.

La méditation crée aussi plus de matière grise dans le cerveau. La matière grise nous apporte une stabilité émotionnelle durable, plus d’émotions positives et nous permet de mieux nous concentrer. La quantité de matière grise dans le cerveau diminue naturellement avec la vieillesse, mais ceux qui méditent ont tendance à éviter ou à réduire de façon significative cette perte de matière grise, ce qui aide à prévenir les effets négatifs du vieillissement.

Si vous êtes peu familier avec la méditation et que vous désirez expérimenter ces innombrables avantages, consultez Headspace, un moyen facile pour commencer.


#NOTABLE