Destination notable: Jérusalem, Israël

En novembre dernier, je me suis engagée dans un étourdissant 7 jours en Terre Sainte. L’itinéraire était, en un seul mot, ambitieux, mais notre groupe s’est rendu au centre d’une ville riche de 4000 ans d’histoire. Voici mes coups de cœur et les incontournables de Jérusalem…

OPTIONS D’HÉBERGEMENT

Après une journée de tourisme bien remplie, de rentrer à l’hôtel Mount Zion (17, rue Hebron Road) fut un moyen agréable de décompresser. Le complexe a le charme d’antan et une vue imprenable du parc X jusqu’à la muraille de Jérusalem. Les chambres sont confortables et la plupart sont munies de salles de bains très spacieuses. Détendez-vous dans un bain vapeur du spa hammam de l’hôtel avant le dîner, puis je vous recommande de vous offir un massage des tissus profonds si vous avez le temps.

L’hôtel Mamilla (11, rue King Solomon) est pour ceux qui aiment être dans le centre de l’action. L’esthétique simple et élégante est populaire auprès des gens d’affaires, du monde de la mode et des médias.

Et si vous avez le fric, prenez note que l’hôtel cinq étoiles Waldorf-Astoria de Jérusalem ouvrira ses portes cette année.

À FAIRE

Facilitez votre chemin dans la fascinante ville de Jérusalem en prenant une première vue d’ensemble du haut du Mont des Oliviers. Il s’agit du plus important cimetière juif au monde, où tous les groupes de touristes semblent s’y rassembler, et il est intéressant de voir ces pèlerins arriver de partout dans le monde. Un conseil: n’allez pas à Jérusalem un vendredi. Tout le monde est en prière, c’est Shabbat pour les Juifs, et tout ferme essentiellement vers les 14 heures. N’importe quel autre jour de la semaine, visitez la vieille ville qui est divisée entre des quartiers arabes, juifs, musulmans et arméniens. Le souk (marché) arabe, qui chevauche les quartiers chrétiens et musulmans, est un bon endroit pour commencer. Ensuite, visitez l’Église Sacrée du Saint-Sépulcre, fondée par Constantin le Grand en 335 et qui est l’emplacement de la tombe bénie de Jésus-Christ.

Ensuite, suivez les pèlerins au Mur des Lamentations qui a traversé les siècles, ayant été construit quelque part autour de l’an 19 avant JC par Hérode le Grand. Dites une prière si vous le désirez.

jerusalem

MUSÉES ET MARCHÉS

Le matin suivant, nous avons pris un taxi jusqu’à Yad Vashem (situé à Har Hazikaron) pour une visite guidée à travers l’incroyable mémoire vivante de l’Holocauste. Et croyez-moi, vous voulez un guide pour vous aider à naviguer et vous raconter l’expérience. Il y a toujours une foule (à noter: les groupes de cinq ou plus doivent planifier une visite à l’avance). Notre guide, Sheryl, avait un lien très personnel avec l’Holocauste, ce qui a rendu la visite d’autant plus percutante.

Ensuite, il y a le Musée d’Israël (boul. Ruppin) qui contient la plus grande exposition archéologique au pays. De la Mer Morte à l’art et la vie contemporaine juive, on pourrait y passer toute une journée. Il y aussi le restaurant MODERN si vous ressentez un petit creux. Toutefois, je vous suggère de garder de la place pour les confiseries halva du marché Mahane Yehuda. Halva King – le fournisseur de ce gâteau aux sésames, qui vous met l’eau à la bouche – se situe parmi les 250 autres marchands qui se trouvent à ce souk en plein cœur de Jérusalem. Le marché lui-même a deux rues principales; la rue Eitz Chaim (marché couvert) et la rue Mahane Yehuda (marché en plein air). Faites-vous un petit pique-nique pendant que vous vous baladez dans cet immense marché.

jerusalem

MANGER + BOIRE

Parfois, si je ne suis là qu’une seule nuit et que je souhaite expérimenter différents restaurants, je vais en choisir un pour l’entrée et un deuxième pour le plat principal. Si c’est votre cas, dirigez-vous d’abord au Cafe Mamilla de l’hôtel du même nom, pour les croquettes de poisson de style israélien (tellement délicieuses!). Montez ensuite sur le toit de l’hôtel pour y admirer la vue de l’ancienne et de la nouvelle Jérusalem. De là, errez tranquillement devant les boutiques de l’avenue Mamilla jusqu’au restaurant Eucalyptus (14, Hativat Yerushalayim). Eucalyptus propose le menu « Eretz Yisraeli » qui lui apporte tant de renommée, et qui met l’accent sur les plats autochtones et les ingrédients locaux de la terre d’Israël.

Essayez les figues farcies du chef Moshe Basson dans une sauce au tamarin, avant de passer à l’incroyable Nahaphoch-Hou (cassoulet de poulet, riz et légumes). Pour vous divertir après le repas, rendez-vous à l’intersection des rues Yafo et Heleni Hamalka, vous y trouverez tout un aggloméra de bars et discothèques.

Si vous désirez vous faire aller quelque peu le popotin, Toy Bar (6, rue Du Nawas) est votre endroit de prédilection.

CONSEILS VOYAGE

Si vous avez encore du temps, la mer Morte et le désert du Néguev sont des excursions mémorables. Ce dernier fait partir des destinations recommandées par Lonely Planet pour 2013 ; alors embauchez un chauffeur, direction les dunes!

CUISINE LOCALE

Ceci n’est pas votre livre de recettes habituelles, Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi offrent une introduction fantastique et délicieuse de la cuisine locale de leur ville bien-aimée, Jérusalem.

Revoyez l’article sur Tel-Aviv en cliquant ici, ou visitez ce site pour d’autres destinations TheTravelPresse.com.

 

Texte original Sara Graham

Traduction française par Stéphanie Bertrand